Meam

Comment se déroule un implant fessier ?

Certaines personnes sont tellement complexées par une partie de leur anatomie qu’il devient difficile pour elles de passer outre cette partie. Ces personnes n’ont souvent d’autres choix que de se tourner vers la chirurgie esthétique. Si vous êtes de ces personnes et que la partie dont il s’agit est votre popotin, il est important de connaître quelques petites informations  sur l’implant fessier afin d’être bien préparé.

 

Implant fessier : pour qui ?

Vous trouvez que vos fesses ne soient pas assez volumineuses et malgré tous vos efforts (la plupart du temps dans une salle de gym) vous n’arrivez à réparer ce problème ? Les implants fessiers sont peut-être pour vous.

Les implants fessiers sont destinés aux personnes qui ont des fesses pas assez développées et dont la chute des reins n’est pas non plus marquée. Ce type de chirurgie de fesse convient également aux personnes qui ont des fesses plates secondaires à un amaigrissement.

Toutefois et malgré que vous soyez dans le cas, la chirurgie esthétique est surtout destinée aux personnes complexées et qui sont incapables de vivre avec ces complexes.

Implant fessier : composition

Il est important que vous sachiez que les prothèses utilisées pour faire un implant fessier sont en silicone.  Celles-ci sont mieux adaptées, en effet, pour donner aux fesses le galbe désiré par le chirurgien.

Ces prothèses fessiers sont comme les prothèses utilisées pour les implants mammaires, disponibles sous des formes variées afin de s’adapter convenablement à toutes les morphologies. Cependant, elles ont des parois qui sont beaucoup plus épaisses que les prothèses pour implants mammaires. De même, leur contenu est beaucoup plus ferme.

Implant fessier : comment ?

Pour pratiquer l’opération de l’augmentation fessier, vous n’aurez besoin de sacrifier qu’environ une heure de votre temps. Elle se pratique bien évidemment, sous anesthésie générale.

Pour pratiquer l’opération, le spécialiste devra faire une incision verticale entre les deux fesses. Cette incision, invisible, ne devra être que de quelques centimètres.

Ensuite, le chirurgien veillera à implanter les prothèses choisies et adaptées dans l’épaisseur du muscle grand fessier.

Implant fessier : comportements après l’opération

Vous devez savoir que la pose d’implants fessiers est en général assez douloureuse. Mais l’équipe médicale vous aidera à gérer la douleur au mieux afin que l’expérience ne vire pas au cauchemar. Vous serez hospitalisé une nuit, voire deux pour que celle-ci puisse bien vous suivre. Il vous faudra également demander un arrêt de travail de deux à quatre semaines environ.

Par ailleurs, vous devrez suivre des consignes qui sont très strictes après la pose de l’implant de fesse. Il ne doit plus y avoir pour vous du sport sur une période de deux mois au moins. Il ne vous sera non plus, pas possible de vous asseoir sur les fesses durant les deux semaines qui suivront l’opération.

Vous pouvez rester debout ou allonger sur le ventre. Et si le cœur vous en dit, vous pouvez rester assis. Mais vous ne pouvez le faire qu’en vous appuyant sur le haut des cuisses. En suivant scrupuleusement toutes les recommandations de votre chirurgien après l’implant fessier, vous aurez les fesses fermes et pulpeuses dont vous avez toujours rêvé.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide