Meam

Tout ce qu’on doit savoir sur la pompe à chaleur

Aussi nommée thermopompe, la pompe à chaleur ou PAC est un dispositif qui assure le transfert de l’énergie thermique d’un milieu à basse température vers un milieu à température plus élevée. Elle est donc l’élément permettant qui transforme les calories d’une source froide vers une source chaude. En quelque sorte, la pompe à chaleur du 91 est un dispositif qui a comme fonction de convertir le sens naturel du transfert spontané de l’énergie thermique. Elle peut être un élément de chauffage ou bien un élément de réfrigération en fonction du sens du dispositif de pompage. Elle peut aussi être les deux à la fois dans le cas où le but est de refroidir et de chauffer. On parle alors de thermo-frigo-pompe.

Les principes de fonctionnement d’une pompe à chaleur

Le but de l’usage d’une pompe à chaleur est d’apporter une énergie renouvelable, propre et gratuite dans un foyer. Ce dispositif puise sa source dans l’environnement sans pour autant le détériorer. La chaleur fournit par une pompe à chaleur est captée de l’extérieur à partir de l’air, de l’eau ou du sol. Elle est ensuite transformée à la bonne température permettant de chauffer l’habitat.

La PAC dispose de plusieurs éléments lui permettant de capter et restituer l’énergie. Elle est ainsi munie de capteurs en contact avec les trois éléments de l’environnement (eau, terre, et air). Elle dispose également d’une pompe installée à l’intérieur ou à l’extérieur de l’habitat ainsi qu’un dispositif de diffusion de chaleur. Il ne faut pas oublier que le fonctionnement d’une pompe à chaleur du 91 est toujours assuré par l’énergie électrique. Pour récupérer 3kWh d’énergie de l’extérieur, il faut dépenser environ 1kWh.

Certes, une pompe à chaleur émet des gaz à effet de serre. Elle reste tout de même un équipement écologique. Comme elle a comme objectif de fonctionnement d’utiliser et de transformer de l’énergie puisée dans la nature, elle collabore donc à la protection de l’environnement.

En outre, il est possible d’utiliser la PAC à la place d’un dispositif de chauffage classique. Néanmoins, il faut que l’habitation soit correctement isolée.

Considérée comme un équipement révolutionnaire, la PAC fonctionne par le biais d’un évaporateur, d’un condenseur, d’un compresseur et d’un détendeur. Chacun de ces éléments a sa propre fonction. L’évaporateur modifie la chaleur extirpée de l’extérieur en vapeur. En ce qui concerne le compresseur, il augmente la température du gaz jusqu’à 90°C. C’est à l’intérieur du condenseur que se passe la restitution de la source chaude. Et c’est au niveau du détendeur que la température du liquide frigorigène va baisser une fois la chaleur restituée. La diffusion de la chaleur dans l’habitat nécessitera l’usage d’un plancher ou d’un radiateur.

Les différentes sortes de pompe à chaleur

Il existe plusieurs types de pompe à chaleur dans le 91. Chacun peut donc choisir le modèle qui lui convient en fonction de ses besoins et de ses possibilités.

La pompe à chaleur air / eau

Comme son nom l’indique, une pompe à chaleur air/eause sert de la chaleur de l’air pour la transformer en énergie via un circuit d’eau de chauffage. Elle assure l’alimentation des planchers chauffants, de l’eau sanitaire ou encore des radiateurs.

C’est un modèle facile à utiliser mais aussi à mettre en place. Elle peut prendre sans problème la place d’une chaudière thermique sans avoir besoin de changer le circuit de chauffage ou les radiateurs. Pour ce qui est de sa performance, la pompe à chaleur du 91 air/eau affiche un coefficient de performance entre 3,5 et 4,2. Sa ration se situe dans ce cas entre l’énergie électrique consommée et l’énergie thermique produite. En plus de cela, elle est éligible au crédit d’impôt. Elle peut donc représenter un investissement avantageux.

Comme inconvénients, une pompe à chaleur/eau a des performances réduites quand la température extérieure est basse. Son fonctionnement reste donc assez modéré quand il fait froid. Pour résoudre à ce problème, les professionnels suggèrent l’usage d’une chaudière hybride fonctionnant avec une chaudière à gaz et une pompe à chaleur en simultanéité.

La pompe à chaleur air / air

Capable de pomper la chaleur dans l’air et de la transformer en énergie en pulsant l’air chaud dans le foyer, la pompe à chaleur air/air est constituée de plusieurs éléments. Elle est pourvue d’une unité extérieure qui capte les calories qui seront absorbées dans le liquide frigorigène. Ce dernier suit un processus d’évaporation avant d’être aspiré et comprimé par le compresseur. Le condenseur recevra ensuite le liquide et se chargera de sa transformation en chaleur à partager à travers les unités intérieures.

Ce modèle de pompe à chaleur du 91air/air a l’avantage d’être adaptable. Il peut s’intégrer sans difficulté dans un habitat neuf ou bien dans une maison rénovée. Elle peut aussi être utilisée dans n’importe quelle pièce. Il s’agit également d’un modèle réversible utilisable en hiver comme en été. Si l’on installe un filtre contre toute particule nuisible, acariens ou pollen, cet équipement est assainissant.

La PAC air/air affiche tout de même certains inconvénients notamment relatifsau rendement qui dépend de la température extérieure. Cela est similaire au modèle air/eau dont l’efficacité devient limitée quand la température baisse à l’extérieur. Il s’agit également d’un dispositif non éligible au crédit d’impôt.

La pompe à chaleur eau / eau

Contrairement aux deux modèles précédents, la pompe à chaleur eau/eaupuise la chaleur dans l’eau des nappes phréatiques qui dispose d’une température généralement plus élevée. D’autres possibilités sont aussi envisageables notamment les lacs ou les cours d’eau. Le fonctionnement de ce type de pompe à chaleur du 91 nécessite l’utilisation d’un puits ou la réalisation d’un forage vertical. Ces derniers ne doivent pas cependant être trop profonds pour éviter le gaspillage d’électricité pour l’acheminement de l’énergie.

Cette PAC a l’avantage d’apporter de la chaleur et d’importer la température extérieure. Par contre, son installation est onéreuse malgré le travail de forage à faire. En outre, il faut bien connaitre la règlementation concernant la modification des sous-sols avant de réaliser sa mise en place.

Eligible aux crédits d’impôts, cette solution peut être intéressante car elle permet aussi de profiter d’une énergie moins onéreuse tout en étant écologique.

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide