Meam

Pièges Faits Maison Pour Se Débarrasser des Mouches

les mouches : rien de pire pour perturber votre tranquillité à la maison !

Les mouches sont particulièrement bien adaptées pour prospérer dans les endroits humides de votre maison : les poubelles, les éviers et les aliments.

Heureusement, il existe des solutions simples, écologiques et économiques pour mettre fin à ce problème. Voici 4 pièges faits maison pour vous débarrasser définitivement des mouches à la maison :

1. Le piège au vinaigre Invasion de mouches à la maison ?

Pas de panique, voici un piège simple à base de vinaigre de cidre. Les mouches ne peuvent pas résister à l’odeur de la fermentation. Or, ce vinaigre est un produit à base de pommes fermentées. Par conséquent, les mouches ne peuvent pas y résister. Ce piège est encore plus efficace si vous chauffez un peu le vinaigre au préalable. Pourquoi ? Parce que la chaleur dégage l’arôme du vinaigre. Le matériel Pour fabriquer ce piège, il vous faut : – 1 bocal (ou un récipient similaire) – 1 morceau de papier roulé en entonnoir – du vinaigre de cidre (à peu près 12 cl) – 1 ou 2 goutte(s) de liquide vaisselle – 1 morceau de fruit mûr ou trop mûr (facultatif) La préparation 1. Chauffez le vinaigre de cidre et versez-le dans le bocal (il doit y avoir assez de vinaigre pour qu’une mouche puisse s’y noyer).

2. Puis, ajoutez 1 à 2 goutte(s) de liquide vaisselle. Cette étape est importante ! En effet, le liquide vaisselle va réduire la tension superficielle du vinaigre. Si vous ne mettez pas de liquide vaisselle, les mouches peuvent se poser sur le vinaigre et s’envoler !

3. Ensuite, roulez un morceau de papier en forme d’entonnoir (voir photo).

4. Enfin, insérez votre entonnoir dans le bocal. Laissez un petit trou au fond de l’entonnoir pour que les mouches puissent y entrer. Attirées par l’odeur du vinaigre, les mouches vont entrer dans le bocal — mais elles ne vont pas pouvoir en sortir et elles vont se noyer.

Pour rendre le piège encore plus efficace, ajoutez un morceau de fruit qui fera office d’appât. Au fil du temps, il va se décomposer et rendre le piège encore plus attrayant. Si les mouches sont piégées dans le bocal mais ne se noient pas, vous pouvez mettre le bocal au congélateur pendant 20 min.

Une dernière chose : en théorie, vous pouvez réutiliser le mélange de ce piège. Mais en pratique, vous allez sûrement préférer le changer assez fréquemment. En effet, ce piège est efficace — mais le spectacle des mouches noyées n’est pas très agréable. 2. Le piège aux fruits Les mouches adorent les fruits.

Alors, rien de mieux qu’un fruit pour les attraper ! Le matériel Pour fabriquer ce piège, il vous faut : – 1 bocal – du film étirable – 1 cure-dent – des fruits mûrs (voire trop mûrs) – de l’eau savonneuse ​La préparation

1. Insérez plusieurs morceaux de fruits mûrs au fond du bocal.

2. Puis, fermez le bocal avec du film étirable. Si vous avez du mal à le faire tenir, utilisez un élastique — c’est plus facile et ça marche bien.

3. Ensuite, percez quelques trous dans le film étirable à l’aide du cure-dent.

4. Enfin, choisissez un endroit stratégique où placer le bocal. Un petit conseil : il est préférable de préparer plusieurs bocaux.

Placez des bocaux aux endroits où les mouches entrent dans votre maison (par exemple, à l’extérieur, non loin de la porte d’entrée). Puis, placez d’autres bocaux aux endroits où les mouches semblent se rassembler. Les mouches vont pouvoir entrer dans ce piège par les petits trous, mais elles ne pourront plus en sortir. Une fois qu’il y a assez de mouches à l’intérieur du bocal, plongez-le dans un récipient d’eau chaude savonnée pendant 10 min. Enfin, rincez le bocal et préparez un autre piège. Ce piège a un autre avantage : c’est un bon moyen de se débarrasser des fruits qu’on a laissé pourrir par inadvertance. 3. Le piège au vin rouge Une mouche ivre ? Cela peut paraître étrange. Mais, tous comme les hommes, les mouches aussi deviennent ivres si elles boivent de l’alcool. Les mouches sont particulièrement attirées par le vin rouge. S’il reste un petit fond dans votre bouteille, les mouches vont rapidement s’y rassembler. Après, elles vont probablement se noyer dans le vin. Sinon, vous pouvez utiliser les techniques des pièges précédents : soit mettre la bouteille au congélateur ou plonger la bouteille dans de l’eau savonneuse. Le matériel Ce piège nécessite peu de matériel : il suffit d’un fond de bouteille de vin rouge. Vous pouvez aussi remplacer le vin rouge par du vinaigre de vin rouge ou du vinaigre balsamique.

La préparation Il suffit de mettre la bouteille ouverte avec le fond de vin rouge là où sont les mouches. Les mouches vont naturellement se rassembler dans la bouteille. Puis, c’est en plein état d’ébriété qu’elles vont se noyer au fond de la bouteille ! Une autre méthode consiste à placer le vin dans un récipient. Puis, à recouvrir le bocal avec du film étirable et à percer des trous. 4. Le piège utilisé par nos grands-mères Voici une recette qui provient d’un almanach datant de 1850. On ne sait pas qui l’a inventée — mais l’essentiel est qu’elle est particulièrement efficace ! C’est pour cette raison que nos grands-mères l’utilisaient. Le matériel – 50 cl de lait – 100 g de sucre de canne (de type cassonade) – 50 g de poivre noir moulu La préparation

1. Versez le lait, le sucre de canne et le poivre moulu dans une casserole.

2. Faites frémir pendant 10 min.

3. Versez ce mélange dans des assiettes creuses.

4. Répartissez les assiettes à travers votre logement. Les mouches raffolent de cette recette de grand-mère. Elles sont attirées par ce mélange et se noient rapidement dedans. Au cas où les mouches parviennent à s’extirper de la surface, ajoutez 1 à 2 goutte(s) de liquide vaisselle au mélange. Bonus : le spray anti-mouche à la citronnelle ​Voici une astuce qui ne tue pas les mouches mais qui va vous aider à les repousser : l’huile essentielle de citronnelle. En plus, cette formule repousse plusieurs autres espèces d’insectes. Le matériel – 10 gouttes d’huile essentielle de citronnelle, – un vaporisateur propre – 6 cl d’eau chaude. La préparation 1. Ajoutez l’eau et l’huile essentielle de citronnelle dans le vaporisateur. 2. Puis secouez la bouteille vigoureusement. 3. Enfin, appliquez cette solution sur les rebords de vos fenêtres, des portes ou directement sur les mouches. Cela va repousser les mouches, et en plus l’odeur est agréable et rafraîchissante. L’huile essentielle de citronnelle se trouve facilement dans les magasins bio. Pour en acheter dès maintenant, nous vous recommandons cette huile de citronnelle bio. Comme vous pouvez voir, il est simple et économique de préparer vos propres pièges. C’est vrai qu’il est peu ragoûtant d’avoir à nettoyer certains de ces pièges. Mais ces pièges faits maison sont bien plus naturels que l’utilisation des bombes anti-mouches qui contiennent des produits chimiques nocifs. 3 astuces pour ne plus attirer les mouches Voici 3 p’tits trucs que vous pouvez faire pour ne plus attirer les mouches (aussi appelées drosophiles) dans votre maison : 1. Savez-vous que les mouches se reproduisent dans les canalisations ?

Pour résoudre ce problème, il faut l’attaquer à la source. Essayez de verser un mélange de vinaigre blanc et d’eau chaude dans votre évier quotidiennement. Par ailleurs, maintenez la zone autour de votre évier le plus sec possible.

2. Conservez tous vos produits alimentaires à l’abri des mouches (les mouches sont notamment attirées par les fruits).

3. Privilégiez les poubelles qui ont un couvercle pour que l’odeur ne les attire pas.

Découvrez l’astuce ici : https://www.vie-pratique.net

Laisser un commentaire

  • Noe dit :

    Comment choisir le bon chauffagiste et éviter les pièges ?

  • loris dit :

    Bonjour,

    Ou trouver un bon plombier chauffagiste pas cher sur Paris ? Prix et tarif avis ? J’en ai besoin assez vite. Merci pour vos réponses.

    Cordialement

    Miguel

  • eva dit :

    Comment trouver un plombier chauffagiste à Paris ? Voici ma solution : j’ai eu une fois un dégât des eaux et j’ai dû appeler mon assureur habitation qui m’a envoyé un plombier chauffagiste compétent et surement à des tarifs négociés. J’essaye de garder ce réflexe maintenant et j’ai aussi conservé les coordonnées de l’artisan au cas où cela n’entre pas dans le cadre de l’assurance habitation. Parfois il peut être judicieux de prospecter dans la province proche pour trouver des tarifs compétitifs (je dis ça mais il y a tellement de concurrence à Paris, que les prix sont de plus en plus revus à la baisse

  • Nicola dit :

    C’est vrai que l’on a ce problème de payer les frais de déplacement même pour un simple devis gratuit alors autant tomber sur le bon tout de suite. Pour trouver un plombier chauffagiste honnete à Paris, le mieux c’est le bouche à oreilles. N’hésitez pas à demander au concierge de votre immeuble si vous en avez un ou à vous adresser aux commerçants du quartier qui sont là depuis longtemps et qui ont surement de bonnes adresses à vous recommander.

  • emilie dit :

    Vous pouvez, bien sûr, recueillir l’avis sur un plombier chauffagiste, pas cher, sur Paris, auprès de vos voisins, du gardien, des petits commerçants du quartier. Mais vous avez aussi moyen de vous informer sur les forum qui signalent, ça et là, les artisans sérieux et rapides pour intervenir en plomberie. J’ai sollicité les artisans plombiers du site de l’atelier des ouvriers, car j’avais ma salle de bain inondée par la fuite de mon chauffe-eau. Ils sont venus aussitôt et dans ce cas, on considère qu’un dépannage en plomberie n’est pas cher car il a évité un dégâts des eaux qui aurait pu s’étendre aux voisins des étages inférieurs.

  • bob depannage dit :

    Je trouve que ce forum sur le plombier chauffagiste pas cher de Paris répond en partie aux soucis que nous avons tous quand il nous arrive une panne de chauffage ou une fuite d’eau sur un cumulus. Les participations des uns favorisent l’info des autres qui peuvent ainsi se constituer une petit memento pour récapituler les bons tuyaux sur les bons artisans plombiers sur Paris et sa proche banlieue.

  • stephanie dit :

    Le tarif d’intervention d’un plombier chauffagiste sur Paris dépend du jour et de l’heure. En week end ou de nuit (selon l’urgence), le prix ne sera pas le même. Moi, j’ai payé environ 170€ pour le dépannage de mon ballon d’eau chaude (sans changement de ballon), en semaine, de jour. Je ne suis pas manuel du tout, certains auraient sans doute pu faire la réparation eux mêmes.

  • aymeric dit :

    Je comprends SandrineXI pour le confort que lui a apporté son assureur en lui envoyant un plombier… Pour autant, je trouve que l’assureur aurait dû produire à Sandrine une liste de plusieurs plombiers car pourquoi privilégier un plombier plutôt qu’un autre ? Bon à savoir : la majorité des plombiers et même chauffagistes sont agréés par les compagnies d’assurances et de ce fait leurs tarifs sont conventionnés en amont

  • dias raul dit :

    J’ai testé pour la première fois la Hijama ici et ce fût une très bonne expérience.
    D’abord une phase de discussion avec le praticien pour nous informer sur ce qu’est la Hijama puis la pratique ou toutes les étapes sont clairement expliquées.
    Je recommande cet établissement pour son sérieux et la confiance qu’il dégage.

  • Cohen Sarah dit :

    J’ai eu part de cette pratique du temps de mes grands-parents au Maroc. Ayant appris que cela ce faisait aussi en France, nous avons décidé avec une copine de tenter l’expérience mais sceptique des douleurs que cela pouvait engendrer. Nous avons étaient surprises que cela soit indolore (on ressent quelques picotements non désagréable). La charmante dame a su nous mettre à l’aise et nous convaincre des bienfaits de cette pratique. Très bonne expérience.

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide